12 août 2014

Aimons la France et son président

Si la sagesse vient avec l'âge, alors on est heureux de souhaiter un très bon anniversaire à François Hollande, notre cher président de la République.

J'espère qu'aujourd'hui, il a profité de bons moments en famille et qu'il profite de ces quelques jours d'août pour se reposer, se changer les idées, reprendre des force.

La rentrée s'annonce si difficile : chômage, déflation, crise politique, Français déprimés et dépressifs, ne croyant plus en rien, détestant leur pays...

Oui, détestant leur pays...

Ça vaut ce que ça vaut, bien sûr, mais ce soir, sur M6, on nous présentait le sondage débile du jour. Il y en a un tous les soirs : les questions sont orientées, bêtes à pleurer...

Ce soir, c'était : Tourisme : La France mérite-t-elle sa première place ?

La France est la première destination touristique au monde. Belle raison de se réjouir, non ?

Et bien, croyez-moi si vous voulez, il y a 40% des sondés (44 888 personnes, quand même) qui pensent que non, la France ne mérite pas cette première place. La France, c'est de la merde : ça pue, c'est moche...Mais pourquoi donc les étrangers viennent en vacances ici ????

On n'a pas un problème, quand même, là ?

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 août 2014

Qui m'a volé "L'économie pour les nuls" ?

Le mois d'août est le mois de la torpeur par excellence. Du moins, les 15 premiers jours. Alors que le monde brûle - il brûle tout le temps - on décide de faire une pause, d'aller brûler sa peau sous les sunlights d'un lieu dépaysant. L'actu se ralentit tellement, qu'il me semble de bon ton de faire le point.

Alors, cette situation économique ? Hein ?

Eh bien ce n'est pas terrible, mais ça pourrait être pire.

En effet, certaines personnes ont encore du travail et les prix vont baisser grâce à la déflation qui nous guette. Ceux qui ont encore du travail pourront donc acheter plus de choses.

Cependant, la déflation (la baisse des prix, donc) n'est pas bien vue par les économistes, puisqu'ils craignent que sous prétexte que les prix baissent, les gens se mettent à ne plus acheter. Pourquoi ? Parce que les gens vont se mettre à penser que les prix peuvent encore plus baisser et qu'il faut attendre avant d'acheter. Moins ils achètent, moins il faut fabriquer, donc le chômage augmente et les gens achètent encore moins...C'est un cercle vicieux...

Cependant, il faut bien manger tous les jours...Mais les économistes, ça ne mangent pas.

Bref, je ne comprends rien à l'économie, mais quand c'est les soldes, moi, j'achète plus...Un truc de fille...

Arrêtons de raconter n'importe quoi. C'est la crise et ça fait 40 ans que ça dure. Mais c'est de pire en pire.

On finira bien par toucher le fond...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

31 juillet 2014

Jaurès mieux fait de l'écouter...

Certains râlent, sur les réseaux sociaux, parce que le PS a inhumé le pauvre Jean Jaurès, aujourd'hui, centième anniversaire de sa mort, pour en faire un objet de commémoration nationale.

A vrai dire, qu'une fois de temps en temps, on révise (ou l'on vise) qui était Jaurès, ça n'a rien d’effarant, je trouve.

Pour la plupart de nos concitoyens, Jaurès, c'est le nom d'un square, d'une rue ou d'une place. Tenez, à Chambéry, c'est le nom de l'avenue avec les priorités à droite, celle où l'on passe toujours le jour de son permis de conduire.

Jaurès, c'était celui qui ne voulait pas de la guerre, en 1914. On l'a tué pour ça. On aurait mieux fait de l'écouter.

Alors le ressortir un petit coup des livres d'Histoire aujourd'hui, se dire qu'il avait raison de ne pas vouloir de la guerre, ça ne peut pas faire de mal...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

30 juillet 2014

La bise, Pierrot

On a beau dire ce qu'on veut, on a beau penser ce qu'on peut, c'est toujours mieux d'avoir un commissaire européen aux affaires économiques français plutôt qu'allemand.

On a beau dire ce qu'on veut, on a beau penser ce qu'on peut, je préfère que ce soit quelqu'un qui habite près de chez moi et à qui je serre la pince de temps en temps. Parfois, même, il me fait la bise, c'est dire...

Sérieusement, je pense qu'il n'est pas mauvais pour les intérêts français (et locaux, pour ma part) d'avoir quelqu'un de si bien placé à Bruxelles.  Je pense même que c'est une fonction taillée pour lui : il n'est pas le moins cultivé, le moins profond de nos politiques. Succéder à des gens comme Barnier ou Delors n'est pas à la portée de tout le monde et je crois qu'il en a la carrure.

Par ailleurs, je suis allée en reconnaissance dans cette belle ville Belge et la qualité de la bière est excellente. Alors toutes mes félicitations à Pierre Moscovici.

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

29 juillet 2014

Ne pas parler de la Palestine et d'Israël

Il me paraît évident qu'il est de bon ton de ne rien dire du conflit du Moyen-Orient sur les blogs.

Depuis que je suis née, et ce n'est pas d'hier, on a sans cesse à faire à ce conflit, de manière cyclique et régulière. On peut dire ce qu'on veut, on a une sorte de combat de David et Goliath, avec un petit qui agace un gros qui maintient le petit par la force dans une misère insupportable, tout en se faisant passer pour la victime...Bref, un peu comme quand un grand dans la cour de récré tape sur un petit et vient se plaindre parce que le petit lui met des coups de pieds dans les mollets. Et quand on est prof, on sait bien qu'il est impossible de savoir qui a commencé, pourquoi et comment juger de manière équitable cette situation : oui, le gros n'a pas à taper sur le petit, il doit être puni. Non, le petit ne doit pas donner des coups de pieds dans les mollets de l'autre, même si c'est pour se défendre...Doit-il être pardonné parce qu'il est petit ?

Je sais bien que cette métaphore enfantine est légère pour parler d'un conflit qui fait des morts. Mais l'immaturité, par contre, me semble à peu près semblable à celle des gamins pendant la récré.

Qui suis-je pour en juger ? Il convient donc de ne pas en parler, parce que sur internet, ça dégénère bien vite : le point Godwin est atteint avant même que la discussion commence, évidemment.

Ceci n'est pas un billet de blog qui parle de la Palestine et d'Israël.

CC

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 juillet 2014

La classe politique en garde à vue

Nicolas Sarkozy est en garde à vue. Malheureusement, c'est encore un politique qui décrédibilise la politique. C'est encore une affaire qui éloigne les gens des urnes : tous pourris, tous, jusqu'au plus hauts placés. Et si celui-là l'est, alors les autres, sûrement, aussi.

Ce qui est désespérant, en plus, c'est qu'il aura de bons avocats, qu'il s'en tirera, qu'il reviendra. On n'est jamais mort, en politique. On revient, même avec toutes ses casseroles.

D'un autre côté, il y a des gens honnêtes et scrupuleux qui font de la politique au sens noble. Oui, ça existe, j'en connais...Si je n'étais pas d'une modestie maladive, je dirais que j'en fais partie. Certes, c'est au niveau local...Mais ça me laisse de l'espoir, moi qui suis sans doute très naïve...Pourquoi, si ceux-là sont honnêtes, les autres ne le seraient pas ? C'est le même raisonnement...

Je ne suis pas partisane de Sarkozy, évidemment, avec tout ce que je lui ai mis pendant 5 ans sur mon blog...Mais j'aurais tort de me réjouir des déboires d'un ancien président de la République, parce que je veux encore croire à la démocratie.

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 juin 2014

Politique locale

Quand on n'est pas encarté, on s'attend à s'entendre dire qu'on est naïf. Je m'attends donc à l'entendre, en écrivant ce qui va suivre. Je tiens à souligner d'emblée, cependant que cette naïveté, qu'on va me reprocher, est celle de beaucoup d'électeurs et que la démocratie repose en très grande partie sur les électeurs.

En ce moment, les élections sénatoriales se préparent. A gauche, il y avait deux candidats : Claude Jeannerot et Martial Bourquin. Il y a eu une élection, comme prévue par les statuts du PS et c'est Martial Bourquin qui a été choisi.

Jusque là tout allait bien. 

Mais forcément, depuis, il y a des contestations : à l'intérieur du PS, parmi ceux qui ont voté ou qui aurait dû voter, il y des plaintes et des "murmures politiques" qui font les choux gras des journaux et des réseaux sociaux.

Il est bon de préciser qu'entre les deux candidats, il y en a un qui a été récemment élu par 57% des électeurs de sa commune, au premier tour, dans le contexte que l'on connaît et contre 3 autres listes. Claude Jeannerot, avec tout le respect que je lui dois, notamment pour son grand âge, a fait de beaux mandats et est sans doute bien vu par les Grands Électeurs. Mais à l'heure où les Français regardent la politique avec de la méfiance, pour ne pas dire de la défiance, il serait bon de respecter leur choix et de faire preuve de transparence, de simplicité et d'humilité. Bref, quand des élections sont gagnées, c'est le jeu de la démocratie...Il est bon d'en respecter l'issue.

Surtout quand le PS perd 10% de ses adhérents en deux ans, que le taux d'abstention explose et que l'extrême droite bat tous les records...

Quand on n'est pas encarté, donc, on regarde ça avec beaucoup de naïveté, mais cela ne nous empêche pas de penser que c'est un spectacle lamentable.
Rendez-vous sur Hellocoton !