10 mai 2009

Ce qui n'est pas à la télé n'existe pas

La télé, c'est joyeux : sur TF1, dans combien ça coûte, on nous explique que les contraventions bidons pour faire du chiffre, c'est de plus en plus courant. Un juge explique qu'il voit de plus en plus de gens condamnés pour des infractions extrêmement minces voire inexistantes.

La conclusion du reportage, c'est : "Il est fini le temps où un agent vous laissait repartir avec un sourire, il va falloir s'y habituer."

Sur la 2, on nous montre un nouveau phénomène mondial dans Stade 2 : l'ultimate figthing. C'est un "sport" de combat qui consiste à frapper son adversaire à terre et à lui faire saigner le nez et les gencives.

Quand le journaliste reprend la parole sur le plateau, il se demande pourquoi le sport est encore interdit en France...Il est étonné, parce que maintenant, ce sport est "évolué"...Genre cro-magnon...

Sur M6, on nous rediffuse 66 minutes : des vieilles françaises vont se faire draguer au Sénégal par des sénégalais qui ne pensent qu'à un éventuel visa pour l'Europe...

La présentation par de "nouvelle tendance de l'amour"...Où va se nicher l'amour...




C'est surtout la nouvelle tendance de la télé : comment bien faire passer les messages du gouvernement...

Par exemple, jamais nous aurions un reportage de combien ça coûte sur cette action des universitaires ou de ces Jeunes agriculteurs qui dénoncent le fonctionnement de la grande distribution...

Ce n'est pourtant pas faute de tenter de faire des actions originales : ce serait un beau reportage, cette prof de fac déguisée en Ronald et faisant son cours dans un MacDo...Et ces jeunes paysans sportifs à poils...?

Mais l'idée, c'est que tout ce qui ne passe pas à la télé n'existe pas. La loi LRU ? Connais pas ! Et le 1er mai ? Cette année, ça a été un échec, à cause de la grippe porcine...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.