16 juillet 2009

Grippe de la vache à lait


Aujourd'hui, on nous bassine à nouveau avec la grippe aviaire.

On n'est pas des volailles, a-t-on envie de beugler, bien loin des cachetons et des tisanes, des mouchoirs et de la goutte au nez, en plein cœur de l'été, forts et bronzés, invincibles, en somme.

Pourtant, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a jugé "presque inévitable" qu'une pandémie liée au nouveau virus s'installe en France à l'automne.

Et quand Brice dit quelque chose...je ne sais pas vous, mais moi, je flippe.

"Si tel devait être le cas, les conséquences pourraient être considérables", a-t-il dit lors d'une réunion avec l'ensemble des préfets.

Il a cité, outre l'impact sanitaire, des difficultés aiguës dans certains secteurs d'activité d'importance vitale ou dans les services de l'Etat, ce qui pourrait entraîner "une désorganisation de la vie sociale et économique."

Là, soudain, on se prend à douter.

Si ce n'était pas une grippe du poulet, mais belle et bien une grippe du pigeon ? Une grippe de la vache à lait, qui menace.

Tout s'éclaire : si les jeunes, qui seront les plus touchés, ne vont plus bosser, que va-t-il se passer ?

Le problème est plus économico-libéral que sanitaire. On peut bien crever, c'est pas le problème. Mais il faut quand même continuer à bosser.

Frédéric Lefebvre a préparé le terrain et on l'en remercie ! C'est lui qui a eu l'idée de génie : on peut très bien bosser, même si on a la grippe, sans doute ! Il suffira de mettre un masque !

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Ce n'est pas plutôt la grippe porcine ? ;)

    RépondreSupprimer
  2. Sans doute...J'y connais rien !

    En tout cas, on n'est pas des cochons !

    :)

    RépondreSupprimer
  3. si il y en des cochons en France : les bourgeois !

    RépondreSupprimer
  4. Vingt-neuf personnes sont mortes en Grande-Bretagne après avoir contracté la grippe porcine, a annoncé jeudi 16 juillet l'agence de protection sanitaire, alors que le bilan n'était que de 17 morts lundi.

    Vingt-six décès ont été enregistrés en Angleterre et trois en Ecosse, a précisé l'agence dans son dernier bulletin. L'agence estime qu'il y a eu environ 55.000 nouveaux cas de grippe porcine la semaine dernière dans le pays, le plus touché par la pandémie en Europe et l'un des pays parmi les plus touchés au monde.

    Les enfants et jeunes jusqu'à 14 ans sont le groupe d'âge le plus touché, a indiqué l'agence, soulignant cependant que "la majorité des cas restaient bénins". La grande majorité des personnes mortes après avoir contracté la grippe porcine présentaient "des problèmes médicaux annexes". Seul un cas confirmé de décès attribué uniquement à la grippe a été confirmé jusqu'à présent, souligne cette source. Les autorités sanitaires ont annoncé jeudi 16 juillet la mise en place la semaine prochaine en Angleterre d'un nouveau service qui permettra aux personnes présentant des symptômes de la grippe de recevoir plus facilement un diagnostique par internet ou au téléphone, et de se voir prescrire un antivirus.

    Mais le Royal College of General Practitioners, qui fait la liaison avec les médecins, a critiqué la gestion de la crise par le gouvernement, évoquant une confusion dans les informations données au public.

    Les autorités écossaises ont de leur côté confirmé la mort à l'hôpital d'Inverness (nord-est de l'Ecosse) mercredi d'une touriste ayant contracté la maladie. Cette femme avait "des problèmes de santé annexes importants", a précisé la ministre écossaise de la Santé Nicola Sturgeon.

    Cherie Blair, l'épouse de l'ex-Premier ministre britannique Tony Blair, présente aussi des symptômes similaires à ceux de la grippe porcine, a-t-on appris jeudi. Elle a annulé une série d'engagements après un diagnostic mardi, a indiqué un porte-parole à la BBC.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/07/16/01011-20090716FILWWW00503-gb-29-morts-de-la-grippe-a.php

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.