26 juin 2010

Fillon, son p'tit nom, c'est vaseline


Fillon, avec sa tête de croque-mort, est venu nous répondre.

Il y avait eu, jeudi, 2 millions de personnes dans les rues de France pour dire en substance : "Vieux dans la misère, jeunes dans la galère, on n'en veut pas".

Pour marteler que la retraite, c'est à 60 ans, voire avant, mais en aucun cas après.

Fillon, avec sa tête d'enterrement, donc, nous a répondu.

Ce sera 62 ans. A la rigueur, 63 ou 64. Voire 67. A la rigueur, on pourra parler de pénibilité, au cas par cas, mais on ne transigera pas sur le reste. Question d'intérêt général.

Résumons. L'intérêt général, c'est de faire travailler les vieux plus longtemps, tout en gardant 10% de chômage déclaré (plus, selon les syndicats, bien sûr). Réduire les dépenses de l'Etat qui est pourtant sensé être au service du peuple, tout en augmentant les bénéfices du grand capital qui n'est au service que de lui-même.

Fillon, avec sa tête de charognard, est même venu nous annoncer pire, histoire de nous punir d'avoir osé contester : le salaire des fonctionnaires sera probablement gelé. Parce qu'il ne l'était pas encore ? Non, sincèrement ? Celui des haut-fonctionnaires, j'espère, rassurez-moi !

Des fonctionnaires au SMIC, ce serait vraiment la classe internationale. Et dire qu'en Grèce, avant la crise, ils avaient même un treizième mois...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.