5 mars 2011

Être à la peine, avec Marine

Si ce sondage - qui ne signifie rien, comme tous les sondages - nous prouve quelque chose, c'est bien que les médias et les instituts de sondages n'ont plus peur du FN.

C'est elle-même qui a fait le sondage...


Souvenez-vous, il y a pas si longtemps, on nous disait que dans les sondages, le FN était systématiquement sous évalué pour ne pas qu'on lui donne de crédit, pour ne pas que les gens se sentent décomplexés face à ce parti politique.

Souvenez-vous, avant, il n'y a pas très longtemps, les scores du FN devaient être revus à la hausse et ne l'étaient jamais assez, comme on l'a constaté en 2002.

Souvenez-vous, il y a pas 10 ans, on se posait beaucoup de questions avant d'inviter le FN sur un plateau de télé...

Aujourd'hui, donc, on voit Marine tout le temps, partout. Elle a un sourire si beau, si blond, qu'elle ne saurait faire peur.

Aujourd'hui, donc, on publie un samedi comme un autre, un sondage qui met le FN en tête d'affiche...

Le calcul est peut-être purement commercial ! Comment vendre du papier un samedi, s'est-on peut-être dit...En publiant un sondage un peu trash.

Même si ce n'est que ça, cette décomplexitude à plein tube, c'est assez angoissant...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. je suppose que Nico 1er s'attend à ce que les gens de gauche vote pour lui s'il arrive au second tour...la question essentielle est de savoir si les gens de droite ( enfin républicain je veux dire...), dans le cas d'un second tour genre PS contre marine voteront à gauche, je suis pas certaine qu'ils aient le goût du sacrifice comme nous l'avons eu en 2002..

    RépondreSupprimer
  2. Là, je crois que tu te trompes. On peut aussi faire l'autruche.


    Sarko est en train de jouer Le Pen gagnante au 1er tour et sa stratégie est payante.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir,

    @Disp : oui, en effet !

    @isabelle : les sondages, c'est pire que les boules de cristal...On ne peut pas prévoir ce qu'un peuple tout entier fera dans plus d'un an...

    voie-militante : l'avenir nous le dira, je ne suis pas Mme Yrrrma !

    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Bah ! Faut pas s'affoler... Sarko a réussi à transformer le FN comme un parti comme les autres. Mais il ne faut pas se "lamenter", la vraie cible reste l'UMP.

    Ce qui n'empêche pas de tenter de comprendre pourquoi les électeurs "votent" pour Marine Le Pen et visiblement, beaucoup "à gauche de la gauche" sont complètement à côté de la plaque... Je ne cite personne, mais c'est plutôt ça qui m'attriste...

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Nicolas

    Non, il ne faut pas s'affoler...J'ai l'air de m'affoler ?

    RépondreSupprimer
  6. Mouarf ! Comme tu n'as pas employé la locution "le pen" dans ton billet, je n'ai pas vu ton billet quand j'ai une recherche pour mettre des liens dans mon blog...

    Les mots clés, bordel !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais ce même souvenir : un temps lointain où on hésitait à inviter le FN, où on n'osait pas avouer certain penchant...
    Par contre, le joli sourire de "Marine", heu... je le trouve particulièrement carnassier son sourire personnellement...

    RépondreSupprimer
  8. C'est Sarkozy qui a banalisé Le Pen, et les Français qui ont permis cela en votant pour lui.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour

    @Nicolas : tu l'as commenté hier soir...La mémoire, c'est mieux que les moteurs de recherche...Et puis cherche avec Marine ! Y'en a pas trente-six (et les femmes, en politique, on les appelle plus volontiers par leur prénom...signe de machisme, sans doute...:))

    @Axel : oui, c'est un sourire de hyène...

    @Pat : sans doute...mais pas que...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.