17 septembre 2011

Adieu Marianne, je t'aimais bien...


Chez eux, je suis toujours dans la liste des blogueurs associés...Et pourtant...

Aujourd'hui, pour la première fois depuis longtemps, j'ai acheté l'hebdomadaire Marianne. C'est bien, de faire marcher la presse écrite. Elle est en crise, paraît-il, comme tout le monde.

Jusque là, en fait, je ne l'achetais pas : je le recevais.

Je le recevais même gratuitement, rapport au fait que le site de Marianne me reprenait des articles gratuitement. C'était un échange de bon procédé : je monnayais grassement mes articles (4 ou 5 par mois) contre un abonnement à moins de 60 Euros par an.

Le deal était malhonnête, reconnaissons-le : je piquais le job d'un pigiste pour moins de 60 Euros par an. Mais j'aime bien Marianne.

Depuis quelques temps, je ne reçois plus le magazine. J'ai donc demandé de ne plus être reprise par le site. On m'a promis de me renvoyer le magazine, mais rien n'est venu.

Voilà pourquoi mes articles ne sont plus repris par Marianne2. C'est dommage...

De temps en temps, j'achèterai le journal. Mais ça ne m'empêchera pas de penser que même s'il contient des idées intéressantes sur le libéralisme, sur le travail, le RSA ou toutes ces choses-là, Marianne n'est pas tout net avec ses employés...

CC


Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. Chaud l'ambiance à Marianne ! Il n'y a pas que l'affaire Macé-Scaron. Dans le cadre des élections au Comité d'entreprise en juin 2011, la liste SNJ-CGT a diffusé un tract dénonçant la forte augmentation des cinq plus hauts salaires de l'entreprise et l'importance des notes de frais de ces dirigeants (d'un montant total de 190 000 euros pour l'année 2010). Selon nos informations, ce tract a fait grand bruit au sein de la rédaction et une salariée, déléguée syndicale, a été poussée vers la sortie.

    (La suite sur arrêt sur images)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, en effet ! Mais je le promets : je n'ai pas touché un centime de ces notes de frais ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien ce qui est intéressant, c'est que moi on ne m'a jamais rien proposé alors que je leur file tous mes billets ... Va y avoir de la reconsidération de "contrat" dans l'air, là.

    RépondreSupprimer
  4. Toujours la même histoire : La rédaction veut se placer sur le web, ne rien rater au "buzz", mais a en fait peur du web, n'y comprend rien et, surtout, ne veut rien investir.

    Donc, ça pompe gratos et jusqu'à épuisement du blogueur crédule qui n'a même plus le contrôle éditorial.

    Du Marianne à l'Obs en passant par les Echos. Pas un pour récupérer l'autre.

    RépondreSupprimer
  5. Et en plus ils ont peur de leurs lecteurs puisqu'ils ont supprimé la possibilité de commenter sur le web !

    RépondreSupprimer
  6. Je vous ai connu, vous les blogueurs grâce à Marianne.
    Le ton de ce site me plaisait bien en général impertinent, original etc...
    Puis les choses ont mal tournées, ils persistent à garder des vieux cons comme Elie Arié, puis le ton a changé, enfin, on ne peut plus commenter.
    Marianne je l'aimais bien - avant - mais depuis plusieurs mois, j'ai décroché car les articles deviennent inintéressant, les intervenants pas terribles.
    Laissez ce journal dépérir et mourir car il le mérite !
    Ded

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    @Sylvie : Merci.

    @Romain : on t'exploite, on te spolie ! :)

    @Seb : tu as claqué la porte avant moi, je crois...tu as bien fait...

    @Estelle92 : oui, ça limite beaucoup le débat...mais ça coûte moins cher en modérateurs, surtout...

    @Ded : on aimerait que les journaux qu'on a aimé survivent...Mais je pense que le site et le journal sont deux choses différentes. Je crois que les journalistes ont une mauvaise appréciation de ce nouveau média, internet...

    RépondreSupprimer
  8. Ces gens là sont de véritables négriers !

    Leur proposition malhonnête : "pauvre petit blogueur, je t'offre un peu de notoriété et d'audience et toi tu me donnes ta matière grise" est un scandale dans lequel les blogueurs tombent à mon avis trop souvent !

    Ah, ce stupide besoin de reconnaissance qui nous rend si fragiles et si manipulables !...
    Blogueurs de tous pays, révoltez vous !
    Arfff !

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir,

    @Cyril : contente de te voir ! ça va ? bises ! ;)

    @CuiCui : plus que de la reconnaissance, j'y voyais un moyen de diffuser les textes et les liens vers les blogs des copains vers un public plus large...Mais c'est clair que l'économie du net n'est pas encore au point et que les groupes de presse en profite allégrement...

    :)

    RépondreSupprimer
  10. je ne sais quoi dire. Je suis toujours chez Marianne. Je ne les critiquerai pas parce que j'aime tjs le journal, j'aime le site, et pourtant je suis en désaccord quasi chaque semaine. Tu leur as parlé ?

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Juan,
    Oui, j'ai eu quelques échange avec @MMDP mais même avec une patiente énorme de ma part, je n'ai pas eu de réponse...Tant pis...Mais comme je le souligne dans mon article, j'aime bien Marianne, moi aussi...

    :/

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.