18 décembre 2011

Goux m'a tuer

Didier Goux est le roi des trolls. Didier Goux m'a tuer.
Mais Didier Goux s'est excusé. Merci.

(Sur les conseils de quelqu'un qui me veut du bien, j'édite ce billet qui n'a pas sa place ici...Merci de vos commentaires...)

Désolée.

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 commentaires:

  1. Hein ? Quoi ? Goux te charrie sur ton orthographe ? Il devrait balayer devant sa propre porte et s'occuper plus précautionneusement de sa petite virgule.



    http://bit.ly/dhp02b

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne vois jamais les fautes, les miennes, celles des autres...
    Le plus important c'est le plaisir de te lire et il est toujours là.

    RépondreSupprimer
  4. Didier t'importune, qu'il aille au diable.

    RépondreSupprimer
  5. C'est chiant de faire des fautes d'orthographe, mais il faut savoir un truc. L'orthographe, c'est visuel.J'avais une super orthographe, je l'ai perdue en devenant prof. Parce que tu photographies les mot mal orthographiés et hop, le mal est fait.

    Mais au delà de ça, tu devrais lire l'art d'avoir toujours raison, de Shopenhauer, qui est un petit manuel très instructif. L'une des façon de clouer le bec à quelqu'un (et de le déstabiliser) c'est de lui parler de la forme alors qu'il te parle du fond, ou l'inverse. C'est purement rhétorique. Ça ne veut rien dire. C'est pour montrer qu'on est le plus malin. Et Didier Goux est le plus malin !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime ton billet... Il rappelle qu'il n'y a pas forcément besoin de frôler l'excellence pour aimer mon métier.
    Moi aussi je fais des fautes. Moi non plus je ne suis pas parfaite. Moi aussi je fais des erreurs qui se retrouvent dans mon métier... Et alors ?
    Si j'étais un robot, ça se saurait !

    Ne change pas, avec ou sans faute je continue à te lire va !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas pourquoi je m'appelle Joséphine ! Pas très pratique de n'autoriser que les Open ID...

    RépondreSupprimer
  8. Ah non là je m'appelle Fanette... Je pige rien, enfin peu importe.

    RépondreSupprimer
  9. Dénigrer les autres , surtout en période de Noël , ce n'est pas très chrétien ça !

    Sérieusement , vu ton parcours malgré ton enfance solitaire , je ne peux que te féliciter ; peste soit des fâcheux disait Molière !

    RépondreSupprimer
  10. Faut pas se mettre dans des états pareils ma bonne amie :)

    Bisous et bonnes vacances :-)

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir,
    @BiBi : Goux n'est pas prof ou écrivain, c'est différent...

    @Regarderleciel : merci...

    @fanette : oui, je suis aussi victime de la lecture des copies de mes chers élèves...C'est désastreux et ça n'arrange rien...Mais ça n'excuse rien non plus...Didier Goux est un gros malin, en effet :)

    @MissAlfie : merci...J'essaye quand même de corriger mes fautes...même si je ne me relis pas assez. J'écris trop vite et je suis souvent plus impatiente d'exprimer un truc que de faire des phrases correctes. Je le regrette...

    @FalconHill : si, il faut...Bonnes vacances ! (si tu en as)

    RépondreSupprimer
  12. Ne t'en fais pas Cycee.

    Ce que Goux a fait n'est pas très "classe".
    Moi j'aime ce que tu fais. Goux est un professionnel de l'écriture : on ne fait pas le poids face à lui, ses phrases sont rodées, ses expressions sont archi travaillées mais cela n'en fait pas un écrivain pour autant et je crois que ça le taraude.

    Comme disait Lao Tseu : "l'autruche se moquait de la taille du rossignol qui lui rétorqua en prenant son envol : regarde comme je suis plus haut que toi !"

    Garde confiance. Crois moi.

    RépondreSupprimer
  13. Ne te laisse pas démonter !
    C'est trop facile, une personne atrabilaire te prend pour cible
    et l'on voit que tu es touchée au coeur.
    Bonne soirée et oublie ça.

    RépondreSupprimer
  14. Une sorte de prescience. Moi, le pointilleux sur le bon usage, je me disais que ça pouvait faire mal, cette fureur d'un olibrius, alors qu'il n'y avait pas grand chose à dire.

    Et paf. Gagné ! Voilà notre hôtesse qui fond et nous raconte toute sa scolarité dans un sanglot.

    Ras le bol de l'ayatollah, du pisse-vinaigre et du peine-à-jouir. Et si on redécouvrait de temps à autre le plaisir de la discussion ? Même et surtout quand on n'est pas d'accord sur toute la ligne. Le plaisir d'affûter les arguments au lieu de tenir rigueur de la faute de frappe, de l'approximation imputable à la vitesse ou à l'écran.

    http://partageux.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  15. @Cui Cui : oui...mais il a raison et je le sais bien...

    @solveig : merci...

    @Partageux : j'espérais n'être pas trop larmoyante...M'enfin...
    Merci !

    RépondreSupprimer
  16. T'inquiète pas. Les critiques sur l'orthographe, ça me connaît, je n'ai que ça. Soit elles émanent de gentils et fidèles soutiens, et elles font plaisir, soit elles émanent de trolls, et on s'en fiche. Grave.

    RépondreSupprimer
  17. Il va de soi, et je vous demande de me croire, que si j'avais su toucher un point aussi douloureux, je me serais abstenu de ce mini-trollage, sans grand intérêt ni finesse qui plus est. D'autant que la moquerie était, dans ce qui me sert d'esprit, plutôt de portée générale que s'adressant particulièrement à vous, dont la tenue syntaxique est plutôt moins débraillée que beaucoup d'autres dans la blogosphère.

    Néanmoins, je vous prie d'accepter mes excuses les plus plates, ainsi que l'expression navrée de ma confusion.

    Didier Goux, Gaffeur 1er

    RépondreSupprimer
  18. Vous pourrez toujours, pour retrouver le sourire, vous gausser avec vos amis de ma pataude répétition de “plutôt” dans la même phrase…

    RépondreSupprimer
  19. @Juan : merci...

    @Didier : je suis impardonnable et j'en ai conscience.

    RépondreSupprimer
  20. @didier : mais enfin, nous ne sommes pas obsédés de la forme, c'est le dialogue qui prime, et nous ne nous gausserons de rien. Du reste, Victor Hugo,qui a écrit des poèmes sublimes, a aussi produit ds vers de mirliton (mon préféré : Toutes nos actions ne valent pas la rose - trop choupi). Nous ne sommes pas des robots, naus autres.

    @Cycee : arrête !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  21. J'ai eu l'honneur de lire ce billet. Merci pour cette tranche de vie Miss @CyCee.

    Lire mon blog pour se consoler. J'en fait, j'ai honte, des fois, pas toujours. M'en fiche. J'aime les mots, les périphrases adroitement juxtaposées, le phrasé, j'en trouve ici. Thinks

    Bon, maintenant, tu reprend "ton pinceau", ton assortiment de couleurs pour de "nouvelles toiles", le "vernissage du blog" continue, ok?

    Sinon, je dirais au Père Noël que CyCee, elle n'est pas gentille ;-), Bah si...

    Merci l'artiste.

    RépondreSupprimer
  22. Allons bon ! Le vieux a encore fait le con...

    RépondreSupprimer
  23. Sauf que du haut de vos certitudes et de la seule posture morale qui ne peut être que la vôtre, vous ne vous en embarrassez pas de fusiller avec mépris tout ce qui ne pensent pas comme vous. Je vous accuse à la fois d'intolérance et de manque d'humour. Et plus grave encore, de cette façon de coller à celui ou à celle qui a le pouvoir de vous rehausser sur vos talons (talents) hauts.A méchanceté, méchanceté et demi. Sauf que vous avez raison de dire les choses. Et que, quand quelqu'un est blessé, l'essentiel est qu'on lui donne de l'humanité. Bises;

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.