23 mai 2012

"Escroc", c'est familier ?

Ce sont mes élèves qui posent ce genre de question : "Le mot "connerie", c'est familier, madame ?" Oui, ça l'est. Mais c'est un jugement de valeur, parce qu'il arrive que mes élèves vivent dans des familles où ça n'est pas un mot particulièrement choquant, "connerie"...

Je me pose une autre question, en fait...

Comment peut-on nommer un homme qui a été « condamné à neuf mois de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende » pour avoir « assisté au détournement de 305 millions d'euros de fonds publics » dans l'affaire Elf, dont il était directeur de l'audit et qu'on a placé à la tête de SeaFrance qu'il a coulé  ?

Visiblement, on ne peut pas l'appeler escroc. Soit.

Tiens, ça me rappelle un type qui avait traité un inconnu de "Pov'con", au salon de l'agriculture. Non. Cela n'a rien à voir. D'ailleurs, le type en question n'a pas été condamné à un euro d'amende.

C'est moche d'utiliser des vilains mots...

Et c'est moche aussi de jouer à la rapporteuse de cours de récré : Nadine, 4eB, "Haaaan ! C'est pas bien, il a dit escroc ! Il n'a plus le droit d'être délégué de classe !"...(surtout si celui qui a perdu les élections de délégué de classe mais qui occupait ce poste en 5e risque d'avoir à s'expliquer devant la justice pour des faits bien plus grave...Il vaut mieux faire profil bas !)

CC

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

  1. Mais pour voyou, il a eu le droit...Donc la délinquance en col blanc, on touche pas?
    Aaie¨!
    Le sarkozisme aurait encore des poches de résistance?
    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Résistance (avec un grand R) est plus que jamais d'actualité !

      Supprimer
  2. Allons bon ! Qu'est ce que mon blog fout en lien sous "connerie".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que ton article dit très bien que cette polémique est une connerie, je trouve ! :)

      Supprimer
  3. Escroc c'est moins insulte que batard en tous cas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est toujours question de contexte et de subjectivité...Il fut un temps où ce n'était pas si mal d'être un bâtard du roi, par exemple...

      Supprimer
  4. Tiens, on a eu plus ou moins les mêmes pensées hier soir :)

    RépondreSupprimer
  5. Pour répondre à votre question ("comment peut-on nommer... ?") :
    je crois que l'on peut dire : "un Monsieur ayant déjà commis une escroquerie dans un passé récent."
    Appeler un chat, un chat ; peut-être ! Mais apparemment, selon la justice, on ne peut pas appeler chat, quelqu'un qui a eu un comportement de chat. Sauf à démontrer qu'il était à nouveau "chat" au moment où on a été amené à l'apostropher.
    Enfin, les dommages causés à ces messieurs (ils sont quatre) vaut un Euro, c'est dire l’ampleur du préjudice : l'histoire ne précisant pas si c'est chacun un Euro ou s'ils doivent le partager le dédommagement comme ils ont partagé l'outrage !
    Signé : PMF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec 25 centimes, t'as vraiment plus rien !

      Supprimer
  6. Le soucis sont les promesses de Hollande et non pas le "pov" jugement de Montebourg! moi perso j'en ai rien a foutre mais la droite s'en fait ses choux gras!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'ils n'ont rien d'autres à se mettre sous la dent...

      Supprimer
  7. Peut être une condamnation de principe pour tester la réaction du nouveau Président. Allez savoir..... Sara1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le test ne vaut pas cher, mais il ne coûte rien...

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum...tu tends la perche pour te faire battre, petit anonyme...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  9. moi je trouve qu'au lieu d'escroc, "gredin" ré-enrichirait un peu le vocabulaire français qui s'est apprauvi au cours du dernier quinquennat...;)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.