28 juin 2012

Dans le mur

C'est l'argument de la droite. De Copé à Morano, en passant par Baroin, on entend cet argument étrange : "Avec Hollande, on va dans le mur."

Ce n'est pas comme si on allait pas dans le mur avant. Ce n'est pas comme si on avait pas eu 5 ans de casse des services publics, les seuls amènes de nous protéger un peu des effets de la crise. Non !

On prétend aussi que Hollande ne s'entend pas avec Merkel. Il faut dire que Merkel dit des choses étranges : "Tant que je serai vivante, il n'y aura pas d'eurobonds."

Les eurobonds, c'est le truc qui permet de mutualiser la dette entre tous les pays. Le truc, c'est que la dette est déjà mutualisée depuis longtemps. O16O l'explique très bien ici. On est dans un système qui mutualise systématiquement les pertes et qui privatise les gains. C'est un fait.

Après, forcément, on peut râler. On peut vouloir de l'austérité et on peut penser qu'il n'y a pas d'autres alternatives. C'est un peu comme si vous aviez une plante avec des feuilles qui pendent et que pour espérer la sauver, vous ne lui donniez surtout pas d'eau...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. autrement dit, Merkel n'a pas la main verte

    RépondreSupprimer
  2. Angela aurait pu juste dire : Moi chancelière ...ça réduirait surement le délais d'attente.

    RépondreSupprimer
  3. Ah ! Un billet politique !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.