12 octobre 2012

PMA ?


PMA, dans mon coin, ça veut dire Pays de Montbéliard Agglomération. Mais là, je veux parler de la procréation médicalement assistée pour les couples lesbiens. 

On va dire que je me répète un peu, sans doute. Mais le sujet est d'actualité et me touche particulièrement.

Les députés socialistes vont poser un amendement pour défendre la PMA. J'en suis ravie, bien sûr, puisque cela nous faciliterait les choses : nous n'aurions pas à aller en Belgique, pour enrichir leurs médecins et appauvrir leurs réserves de sperme...

Le seul argument qui me semble valable, c'est que c'est une mesure qui ne coûte rien et qui embêtera une certaine opposition qui ne votera jamais pour la gauche.

Pour le reste, il n'y a pas d'argument contre qui me paraisse réellement fondé, mis à part les considérations religieuses qui n'ont pas grand chose à faire dans notre démocratie laïque.

En Belgique, avant de faire cette démarche, il y a un entretien avec un psychologue pour savoir si le couple est apte à élever des enfants, ce qu'on ne fait jamais pour des hétérosexuels. Mais s'il faut mettre en place cela pour rassurer ceux qui ont besoin de l'être, ce n'est pas un problème.

J'espère donc de tout cœur que mon député local, Frédéric Barbier, fera partie de ceux qui soutiendront cet amendement de bon sens !


CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Une nouvelle fois, nous avons blogué le même sujet en même temps! Donc évidemment, je partage ton avis (PMA= Partageons Mon Avis???)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Venant de le constater, j'ai ajouté le lien vers ton article, rapido ! :)

      Partageons, partageons ! :)

      Supprimer
    2. Comme je dis à Yann, les grands esprits se rencontrent!

      Supprimer
    3. Bah oui c'est ce que j'ai dit!

      Supprimer
  2. Des copines à moi viennent d'avoir un beau bébé.elles ont du aller en espagne pour cela.

    RépondreSupprimer
  3. Pour l'instant, on reconnaît les bébés nés par PMA : Dès qu'ils le peuvent, ils rampent vers la friteuse et leur premier mot c'est "une fois".

    RépondreSupprimer
  4. Je ne comprends pas trop ce buzz sur des idées pour moi fausses : il émane de groupes de pressions indifférents à la sécurité juridique de la parentalité des couples homosexuels et j'en veux pour preuve qu'ils rabâchent "PMA", PMA ! alors que depuis 2004, bientôt 10 ans quand même,l'article L2141-2 du Code de la santé publique parle d'AMP = assistance médicale à la procréation. Ce n'est pas la même chose, ni juridiquement, ni symboliquement : les mots ont un poids.
    Au sein du Comité Consultatif National d'Ethique, il y a des personnes très réfléchies et compétentes acquises à votre cause : telle pour ne citer qu'elle et avoir avec elle travaillé sur le Droit d'Origine dont doit bénéficier tout enfant, Geneviève Delaisi de Parceval.
    Pourquoi zapper le CCNE ?
    Tout simplement parce que sont en manoeuvres, derrière vos combats, comme derrière les "Geonpi", des gens qui se fichent du tiers comme du quart de vos toutes vos revendications sinon, ils les auraient satisfaites avant.Leur but est simplement de saper pan par pan, l'électorat de François Hollande, de le pousser à légiférer dans la hâte et par conséquent à la faute !
    La loi exige que tout projet de loi qui va devoir être porté par des politiques publiques (dont on va retrouver le détail dans le CSSP et dans le Code Pénal ceci afin que satisfaire vos revendications n'ouvre pas la porte aux trafics d'embryon et d'enfants) ne puisse être déposé qu'après une étude d'impact : bon sang, pourquoi hurler avant qu'elle ne soit faite ?
    Bien amicalement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.