8 juillet 2013

Nicolas Sarkozy, fils prodigue...

Nicolas Sarkozy, c'est tout un poème. Ou plutôt, toute une parabole.

C'est le type qui dépense le fric qu'il n'a pas, qui conteste le fait qu'on lui reproche et qui revient dans son parti comme s'il était le fils prodigue.

Il a ruiné son parti, mais quand il est de retour, on organise une fête. C'est très chrétien, ma foi, c'est dans la ligne de ce qu'on attend à droite, depuis quelques temps. On va nous dire qu'il revient dans le droit chemin, qu'il était la brebis égarée, qu'il était mort pour l'UMP, mais qu'à nouveau, il est vivant et que 2017 sera une grande année.

Il paraît que les gens aiment ça : ils aiment se faire dépouiller, ils aiment qu'on leur mente, qu'on triche avec eux. Ils aiment se faire tromper et pensent qu'on peut changer. Pourtant, Sarkozy leur a déjà fait souvent le coup du changement...souvenez-vous !

Mais si les gens préfèrent se faire entuber...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Les gens aiment les escrocs. L'histoire de la République française regorge d'édiles reconduits "brillamment" à leur poste après avoir été condamnés pour avoir piqué dans la caisse!
    Et quand on interroge les électeurs la réponse est toujours la même: ils ont "apporté" beaucoup à leur commune ou à leur circonscription.....??? Ca laisse rêveur...

    Beaucoup d'électeurs ont d'ailleurs "pardonné à Cahuzac et auraient tant aimé qu'il se représente. Je suis même à peu près certain qu'il serait arrivé au second tour.

    Comme certains esclaves avaient du mal à se débarrasser de leurs chaînes et de leurs bourreaux, l'UMP est devenue un club sado-maso.Mais c'est nous qui allons payer en partie les "festivités"!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.