2 avril 2010

Estrosi, est-ce trop demander ?

Estrosi est le petit soldat le plus fidèle, le fayot le plus aplati devant Sarkozy.

Le seul qui a mis en place le couvre-feu pour les mineurs dans sa belle citée niçoise. Par exemple.

Aujourd'hui, ce brave ministre de l'industrie "dénonce les méthodes de voyous" des salariés de l'usine Sodimatex qui sont entrain de se faire virer salement. L'usine ferme. Dans quelques jours ou dans quelques semaines, les ouvriers recevront une lettre en bonne et due forme les invitant à postuler pour un poste au Maroc, payé 137 Euros par mois.

Alors évidemment, ces "voyous" se révoltent un peu. Pour la forme. Parce que dans le fond, qu'est-ce que 20 000 Euros d'indemnités de licenciement ? Est-ce vraiment trop demander ?

20 000...Même pas de quoi payer la bagnole du patron.

Les plus voyous, dans l'affaire, ce ne sont sans doute pas ces salariés qu'on n'entend que parce qu'ils risquent de faire péter une usine qui de toute façon est vouée à devenir une friche industrielle...

Les plus voyous, ce sont les patrons qui préfèrent aller faire plus de bénéfices sur le dos de salariés encore plus précaires dans des pays du tiers-monde, pour fournir plus de dividendes au système boursier...

Le plus voyous, c'est Estrosi qui soutient ces patrons et qui a l'hypocrisie de nous faire croire que les victimes sont les coupables...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.