31 octobre 2010

Des manifs, des retraites, Ben Laden et moi

Des bombes pour disperser les manifestants ?
C'est étrange, mais j'ai assez peu d'espoir de voir Ben Laden dans ma petite ville de province qui a pourtant réuni 5000 ou 6000 personnes à chacune des manifestations pour le maintien du système des retraites.

Oui, le "maintien du système des retraites". Pas la retraite à 60 ans, pas la retraite à 65 ans, non, le maintien du système par répartition.

Les syndicats, je trouve toujours qu'ils expliquent mal les choses. Quand ils parlent à la télé, ils n'expliquent jamais vraiment le fond du problème.

Car en fait, vous l'avez lu, sans doute, quelque part : le projet du gouvernement ne règle le problème que pour un temps très limité. Alors bientôt, bien sûr, ce ne sera pas jusqu'à 67 ans qu'il faudra turbiner sans relâche. Ce sera encore plus long.

A moins que...

A moins qu'on change de système : ce sera une évidence, alors, il suffira de communiquer un peu là-dessus. Le système ne tient plus, il ne marche plus.

Ce sera alors du pain béni pour les assureurs privés. Comme par exemple, le frangin de qui vous savez.

Avec ce premier assaut victorieux, la fabrique du consentement s'est mise en marche.

Les syndicats ont plié et ils essaient aujourd'hui de nous faire croire que l'important, c'était de participer.


Crédit image : Patrick Mignard

Oui, en effet : nous participons bien à l'immense plan de com' du gouvernement qui consiste à nous faire croire que ce qui est privé fonctionne toujours mieux.

Et c'est sans doute pour cela qu'on cherche à privatiser les bénéfices quand on nationalise toujours les pertes...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.