15 mai 2011

DSK : je n'ai pas envie d'en parler

Signez, ça peut pas faire de mal...
François Hollande fera un super président.

Très sympa, très affaibli à cause de son régime Dukan, pas du tout agressif.

Ségolène Royal aussi, ferait une belle présidente.

On ne sait pas grand chose sur ses frasques amoureuses...

Montebourg n'est pas mal non plus.

Il a une femme belle et jeune qui le satisfait sans doute...

Bref, n'importe qui fera l'affaire. Il faudra bien...

Dans le fond, à un an de la présidentielle, on a le temps de voir.

(Et je pense surtout, ce soir, à la femme de chambre qui a passé un sale quart d'heure, bien traumatisant et qui a ensuite dû aller raconter ça aux flics. Et maintenant, une bonne partie du monde entier met en doute ses propos, comme à peu près à chaque fois qu'une femme vient se plaindre pour viol. Parce que dans le fond, elle l'avait sûrement bien un peu cherché...Ou pas.)

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. ben et Martine alors ?

    marc

    RépondreSupprimer
  2. Martine ?
    Je ne sais pas...on risque d'avoir des soucis aussi, non ?

    Mais bon, on a le temps de voir venir !

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Comment on fait pour gérer la présomption d'innocence de DSK et la crédibilité de la plaignante ?

    Pour ma part j'attends de voir si la plaignante est à plaindre et si DSK est bon pour St Anne, parce que s'il a fait ce dont on l'accuse c'est tout ce qu'il mérite vu la période où ça se déroule et le pays dans lequel il aurai choisi d'y jouer. Jusqu'ici ce type avait une réputation de séducteur ou queutard (selon l'appréciation de la chose) mais pas d'imbécile.

    RépondreSupprimer
  5. "Et maintenant, une bonne partie du monde entier met en doute ses propos, comme à peu près à chaque fois qu'une femme vient se plaindre pour viol. Parce que dans le fond, elle l'avait sûrement bien un peu cherché...Ou pas."

    Je pense que c'est une analyse bien trop hâtive de la situation, et surtout un raccourci trop simple. Les faits datent d'avant hier, personne n'est en mesure de dire réellement ce qu'il s'est passé et DSK a, comme tout le monde, le droit à la présomption d'innocence, tout comme cette femme a droit à la "présomption de victime". Les charges sont extrêmement graves et il serait effectivement affreux que cette femme ne soit pas entendue si réellement les faits sont là. Mais il serait également affreux que la vie, la réputation et la carrière de DSK soient brisées dans le cas contraire et s'il s'avérait qu'il est victime d'un complot. C'est pourquoi il faut vraiment faire attention aux jugements à l'emporte pièce. DSK est peut-être coupable. Ou pas. Cette femme est victime. Ou pas. Rien ne permet aujourd'hui de pencher pour l'un ou pour l'autre.

    C'est le but de la justice aujourd'hui: faire la lumière sur la réalité des faits.

    En attendant, il a droit à la présomption d'innocence, même si sa réputation le précède. Les faits sont trop graves pour être pris à la légère et devenir sujets à spéculation, dans un sens comme dans l'autre et pour des raisons évidentes.

    Il y aura une enquête, un verdict: attendons et d'ici là, allons y avec beaucoup de réserves. Il sera temps de l'accabler si besoin.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    @Nicolas : il est présumé innocent ou présumé coupable (ça dépend si on voit le verre à moitié plein ou à moitié vide...), mais aussi, la femme de chambre est présumée victime. Et dans tous les commentaires que j'ai lu, sur twitter, partout, on oublie un peu cette femme, quand on ne se contente pas de vaguement glorifier le côté "sulfureux" de DSK...

    @Denis : et pas François ?

    @Cécile : oui, c'est cet équilibre-là qu'il faut trouver. DSK n'est pas un imbécile...Mais il est connu, visiblement, qu'il a un comportement avec les femmes souvent très lourd...Il me semble que la frontière est mince entre drague insistante et agression ou harcèlement...

    @Working Mama : c'est exactement mon point de vue. Mais les médias jusque là, ont complétement oublié la victime. Pour le reste, il me semble que coupable ou pas, il restera le doute et que pour DSK, c'est râpé. S'il était innocenté et qu'il décide de faire la campagne, les coups seraient odieux et on aurait une présidentielle au niveau du caniveau. Je ne suis pas sûre que ce soit souhaitable...

    Mais de grâce, évitons les commentaires misogynes, les blagues grasses, les commentaires graveleux...comme nous en lisons depuis avant-hier soir...

    RépondreSupprimer
  7. Excuses moi CC, je pense que j'avais mal saisi la tournure de ton message en fait, à cause de la citation couplée au lien vers la pétition (dont je partage l'objectif, cela va sans dire). Du coup, en te lisant, j'avais mal interprété l'ensemble et je pensais que tu étais plutôt pour le "DSK coupable bien sûr".

    Tu as raison sur l'oubli de la victime présumée. J'en parle dans mon commentaire, mais j'ai entendu ce matin avec plaisir un journaliste d'Inter en faire mention également. Et il est vrai qu'il ne faut pas non plus oublier la situation de cette femme, ce serait biaiser l'affaire.

    Tu as raison sur les commentaires graveleux...je lis depuis hier des commentaires, notamment sur facebook, qui sont absolument désastreux et il faut vraiment faire très très très attention à ce qui va se dire dans les prochains jours, s'obliger à faire la part des choses, et surtout à respecter les droits de chacun. Et pour tout dire, ça m'a l'air plutôt (très) mal parti...

    Bonne journée à toi ;)

    RépondreSupprimer
  8. Nous jugeons avec notre âme bien française, mais là-bas, les ricains ne rigolent pas avec les histoires de c... Et puis aux USA, les séries policières sont bien plus captivantes que celles franchouillardes. Sauf que ce n'est pas de la fiction.

    RépondreSupprimer
  9. Histoire de Q

    J’ai appris de bonne heure à distinguer entre comédie et tragédie.
    Mais là, il s’agit d’un genre nouveau, pour nous autres français
    La « Cumédie » ou l’art d’embrouiller les simples d’esprit avec une petite histoire de cul… tic… tac…tic….
    Les faits… et seulement les faits… comme on dit outre atlantique.
    On peut mettre en effet toute interprétation de côté et écouter les paroles d’une fée…
    qui a le goût et le sens du devoir vite fait bien fait…
    Mon client DSK, a prémédité vraisemblablement son coup. A coup sûr !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/histoire-de-q/

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.