24 mai 2011

Radars : j'ai testé pour vous les avertisseurs

Ceci n'est pas un billet sponsorisé
Aujourd'hui, on apprend que le gouvernement fait sa girouette. Rien de tel pour ruiner son autorité. Tous les profs vous le diront : pas d'injonctions contradictoires, sinon, vous êtes perdus.

Mais voilà : il y a trois jours, on nous promettait la suppression des panneaux signalant les radars et aujourd'hui, on ne déboulonne plus.

Ce n'est pas très grave, mais ça montre la fragilité des annonces gouvernementales...

Entre temps, les marchands d'avertisseurs radars on fait leur beurre pour les dix ans à venir. Une pub d'enfer.

J'avais moi-même un long déplacement prévu ce weekend et j'ai décidé de tester pour vous une application de smartphone conçue pour ça (et gratuite, faut pas déconner).

Un avertisseur de radar, déjà, il me semble que c'est une sorte de solidarité nationale. Et la solidarité, c'est toujours ça de pris, dans ces temps individualisme sauvage. Certes, c'est une solidarité un peu égoïste et dans le but de gruger la loi. Mais quand même.

Ensuite, je suis fermement convaincue que la seule façon d'échapper aux contraventions, c'est évidemment de respecter scrupuleusement la loi. Mais c'est là que j'ai été agréablement surprise.

L'avertisseur fonctionne comme un réseau social : les gens passant devant un radar sont invités à les signaler. Ils sont enregistrés dans la base. Et quand un autre utilisateur passe devant l'endroit en question, l'avertisseur sonne.

Et il sonne environ tous les dix kilomètres sur l'autoroute. Pour la simple raison que les gendarmes s'installent régulièrement au bord des voies, des deux côtés, un peu partout.

Alors c'est formidable : on maintient une vitesse constante de 130 km/h et on a un petit rappel sonore tous les 10 km...ça fonctionne un peu comme un régulateur de vitesse.

C'est une jolie invention pour la sécurité.

Par contre, ce n'est valable que si on a un copilote : il serait dangereux de traficoter l'application pour signaler les radars en conduisant...

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

35 commentaires:

  1. Joli billet. Mon antiradart sur l'iPhone n'est utilisé qu'avec une falconette à mes cotés (sur l'autoroute souvent). Et j'ai un truc qui gueule quand je dépasse la vitesse autorisée (alors falconette gueule aussi).

    Mzis sur un Orange - Lyon, un soir où l'autoroute était vide, mais que pollution ozone obligeait à rouler à 110 km au lieu de 130, j'étais heureux d'avoir mon Avertinoo. 6 contrôles sur les 140 km dans mon sens, et autant de l'autre coté...
    (et forcément, queue au péage pour que tous ceux qui s'étaient fait pécho paient...).

    Et là par ontre, on était pas la pour "sauver des vies" ou "sauver la planète", mais faire du chiffre. Bien utile l'avertinoo ce jour là, pour des jours où ceux qui sont censés faire de la sécurité routière en font moins que du piégage bête...

    Bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir falconHill

    Oui, c'est utile, ces applis. La politique du chiffre est absurde et décrédibilise complétement le travail (sincère, notamment de la part des forces de l'ordre sur le terrain, qui voient des accidents dramatiques régulièrement...) sur la sécurité routière...

    A utiliser intelligemment :)
    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  3. En fait le plus compliqué quand on circule beaucoup en voiture, c'est de savoir exactement à quelle vitesse est limitée la portion sur laquelle on se trouve. Et ça je crois que la plupart des GPS l'indiquent. Il y a aussi des portions de ligne droite limitées à 50km/h où j'utilise systématiquement le limiteur, sinon, impossible de respecter cette limitation.
    Enfin, effectivement ce qui est important, ce n'est pas que les gens se fassent prendre, mais qu'ils ralentissent. Mais si le nombre de morts réaugmente, malgré les contrôles radar, peut-être faudrait-il en analyser plus finement les causes...

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Phypa
    Oui, en effet, je pense d'ailleurs que tous les panneaux, les portions à 110, puis à 130, puis à 110 à nouveau, sans grande raison apparente, ça déconcentre, ça déstabilise et ça peut pousser à la faute voire à l'accident...

    Et puis la vitesse n'est pas la seule cause d'accident : il y a aussi l'alcool, la fatigue, l’inattention, les malaises...et d'autres milliers de raison qui tiennent au fait que nous ne sommes pas des robots...

    :)

    RépondreSupprimer
  5. Pas très poussé comme article...
    D'une part les avertisseurs utilisent effectivement les radars indiqués par les personnes devant vous mais si vous faisiez un peu de route vous vous rendriez compte que les endroits à contrôle ne sont pas si nombreux que ça.
    Par ailleurs les versions gratuites bénéficient d'un nombre d'utilisateurs restreint ce qui réduit l'efficacité.
    Pour n'en citer qu'un Coyote permet désormais d'avoir un indice de fiabilité quant à l'information signalée ce qui évite les petits rigolos qui utilisent des versions gratuites et qui signalent des radars/perturbation/accidents tous les 500m.
    Enfin je suis très étonné que Marianne publie des articles qui seraient mieux dans le journal de Mickey !!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Steph44
    Ce n'est pas tellement le sujet de mon article.
    D'autre part, le machin que j'ai testé est gratuit mais annonce plusieurs millions d'utilisateurs. Quant aux signalements fantaisistes, c'est ce que je trouve intéressant, puisqu'il s'agit bien de réguler sa vitesse...
    Sinon, vous pouvez retourner commenter le journal de Mickey, si ça vous chante. A priori, pas la peine de trop savoir lire, pour ça...Il y a beaucoup d'images...

    RépondreSupprimer
  7. C'est ridicule de dire que l'application anti radars permet de garder une vitesse constente. Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons, les applications anti radars permettent juste de ralentir avant le radar et accélerer derrière. SI vous ne voulez pas de PV, respecter les limitations de vitesse, c'est tout.
    J'espère que l'Etat continuera à avancer dans la lutte contre l'insécurité routière car même si je fais attention à ma conduire, il y a ce genre d'individu qui pense avoir une maitrise parfaite de leur véhicule et qui se permette de rouler vraiement trop vite, de te coller au cul (comme si ça te faisait aller plus vite) et malheureusement ce comportement tue, ne tue pas que ces cons mais des familles entière qui roulait normalement en faisant attention.
    Si vous êtes ce genre de personne, la prochaine fois que vous faites chier un automobiliste, posez vous la question, il a peut être un bébé dans la voiture, il est peut être papa, ou elle vient de savoir qu'elle est enceinte...
    Si vous êtes suicidaire, prenez votre voiture et foncez dans un mur, vous tuerez personne comme ça

    Fatouille

    RépondreSupprimer
  8. Ptain, les trolls frustrés de chez Marianne2, vous pouvez apprendre à lire, là ?

    RépondreSupprimer
  9. CC, tu en as récupéré des beaux là ^___^ (je te félicite)

    Bisous et bonne aprèsmidi ^^

    RépondreSupprimer
  10. Merci de ton soutien, FalconHill :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. facile chez Marianne on est plus intelligent qu'ailleurs depuis que JFK y sévit!
    mais pour ce qui est de taper sur Sarko et ça bande vous êtes bien là.
    La reculade sur les radars et leur signalisation par quelque moyen que se soit est un acte de parfaite intelligence car en moins d'un an tous les automobilistes seraient devenus par force piétons ou délinquants sans permis.Au grand dam des constructeurs autos et du gouvernement lui même car plus de recettes par la pompe à fric; la sécurité routière a bon dos quand on connait toutes les autres occasions d'être tué sur les routes et autoroutes en particuliers par les poids lourds qui eux rigolent bien de tout ça!.

    RépondreSupprimer
  12. @Anonyme : je n'ai pas compris grand chose...

    Sauf qu'aux dernières nouvelles, le gouvernement a encore changé d'avis et que par conséquent, les panneaux vont bien être enlevés...

    y'a rien à comprendre, c'est de la com'...

    RépondreSupprimer
  13. La majorité des accidents mortels ont lieu sur les trajets quotidiens - travail, courses...-. Lorsqu'on conduit on conduit avec tous ses problèmes et en général on regarde très peu la route, on fonctionne en mode automatique. La vitesse n'est pas en cause lorsqu'un conducteur s'arrête a un stop , il regarde a gauche la voiture qui arrive puis il regarde à droite et il démarre juste devant la voiture qui vient de la gauche. Est un suicide inconscient ? Je constate que depuis les annonces du gouvernement, le radar le proche de chez moi a été de nouveau bombé ou incendié. Que se passerait il si des personnes (irresponsables) tagguaient un grand R sur la route avant les radar ?

    RépondreSupprimer
  14. @Anonyme : je suis d'accord, la vitesse n'est pas la seule cause d'accident. Il y a aussi les portables. Cela pourrait être un argument pour interdire les avertisseurs sur smartphone...

    Sinon, il me semble que c'est dangereux de peindre sur la route : on risque fort de se faire écrabouiller...

    :)

    RépondreSupprimer
  15. Thème passionnant!
    Le gouvernement devrait négocier pour exiger davantage de fonctions de sécurité sur les avertisseurs: interdire celui qui ne fait rien d'autre qu'avertir. Les bonnes fonctions sont des alertes: contresens (on te prévient que tu vas croiser un dingue), endormissement, danger ou obstacle, survitesse... Donc, radars contre "fonctions vertueuses".
    En voulant tuer ces appareils on va se priver des fonctions de sécurité, mais on trouvera toujours un logiciel smartphone discret.
    Dandidan

    RépondreSupprimer
  16. Chère CC et FalconHill,
    Vous ne semblez pas très ouverts à la critique. Je tentais simplement de vous dire que cet article reposté sur Marianne2 n'avait pas vraiment de sens. On s'attend à un essai en bonne et due forme d'un avertisseur quand finalement vous n'expliquez rien. Je vous rappelle votre titre "Radars : j'ai testé pour vous les avertisseurs"
    - Vous n'en n'essayez qu'un (de plus gratuit)
    - Vous en tirez des conclusions hatives sur votre déplacement d'un week end.
    Soit vous bloguez et on tourne ça à la dérision soit vous vous mettez dans la peau d'une vraie journaliste et vous abordez le problème non pas sur la forme mais sur le fond.
    Merci d'avance pour vos futures critiques mais répondre avec véracité à vos lecteurs n'est certainement gage de professionnalisme.

    RépondreSupprimer
  17. Tout cela est fait pour nous habituer à la voiture entièrement automatique. J'ai vu il y a qq mois une déclaration d'un (une) secrétaire d'état aux transports qui disait travailler avec les constructeurs automobiles a faire des voitures qui passent automatiquement à 50 km/h lorsque la voiture arrive en ville ou dans un secteur limité à 50km/h. Google nous annonce une Google-Car entièrement automatique d'içi 7 ans. Je suis curieux de voir cela.

    RépondreSupprimer
  18. Steph44,
    Professionnalisme mon cul. Si je puis me permettre.

    Je ne suis pas payée pour être journaliste. Et je ne suis pas payée du tout. Marianne2 reprend ce qu'elle veut et comme elle veut. C'est tout. Si ça ne vous plait pas, passez votre route. Et faites même un excès de vitesse si ça vous chante. Mais allez vous crasher ailleurs. Merci...

    RépondreSupprimer
  19. @Dandidan : l'avertisseur que j'ai testé propose quelques notions de sécurité, mais il est vrai que c'est potentiellement un super outil à développer...A suivre...

    @Anonyme de 19h09 : curieuse aussi... :)

    RépondreSupprimer
  20. Steph44 "Chère CC et FalconHill,
    Vous ne semblez pas très ouverts à la critique" ---> Mwarfff. On en restera là ^___^

    Sinon sur le "soit ou soit", ici sauf erreur de ma part, nous sommes sur un blog. Donc la taulière (que pour ma part je confesse bien aimé, même si on je ne suis pas toujours d'accord) écrit ce qu'elle ressent. Il ne me semble qu'elle soit une journaliste, et c'est très bien comme ça.
    Elle répond avec son coeur, et c'est très bien (c'est un blog quoi)

    RépondreSupprimer
  21. ** Message perso **

    CC, tu acceptes les commentaires anonymes toi ? (bon courage ^___^)

    ** fin message perso **

    RépondreSupprimer
  22. @FalconHill
    Oui, j'accepte les commentaires anonymes...Parce que sinon, certains commentateurs ne peuvent pas venir et en général, les gêneurs sont très rares...

    RépondreSupprimer
  23. C'est noté j'en resterai alors là sur cet article mais je pensais -a priori- à tort que Marianne2 essayait de trier ses articles en fonction de l'intérêt qu'il produit.
    Je crains que si vous n'y voyez qu'un troll vous vous trompiez sur le fond de ma pensée.
    Farouchement opposé à ce projet de réforme j'utilise activement icoyote et aurait préféré trouver un essai critique de votre part comme l'article nous invitait à le faire. Mais je trouve un avis façon internet 2.0 : seul mon avis compte et la minorité l'emporte
    Bon vent à vous mais je pense que vous n'aurez pas le mépris suffisant pour vous abstenir de répondre.
    Steph

    RépondreSupprimer
  24. Citation : " Et il sonne environ tous les dix kilomètres sur l'autoroute. Pour la simple raison que les gendarmes s'installent régulièrement au bord des voies, des deux côtés, un peu partout.


    Alors c'est formidable : on maintient une vitesse constante de 130 km/h et on a un petit rappel sonore tous les 10 km...ça fonctionne un peu comme un régulateur de vitesse."


    Je confirme ! Après m'être fait chopé deux fois de suite pour 1 km/h de dépassement, et deux fois sur autoroute peu encombré, j'ai investi dans une de ces petites boiboîtes et c'est exactement comme cela que je l'utilise et que je le perçois. C'est un "rappel à l'ordre permanent" qui va dans le sens de la sécurité.

    Mais peut-être révèlent aussi quelque chose de plus "politiquement incorrect". Sur les larges autoroutes et voies rapides, l'alerte se déclenche effectivement tous les 10 km. Par contre sur les routes secondaires de montagne, là ou c'est REELLEMENT dangereux, eh ben il n'y a plus personne ! La fréquence des contrôles dépend du trafic des voies routières au lieu de leur dangerosité ! Peut-être est-ce cela que l'on cherche à cacher aussi...

    RépondreSupprimer
  25. Waoooh !
    incroyable, une Parisienne qui quitte Paris.
    Elle s'encanaille, elle laisse de côté son vélo de location, son métro et son bus, pour découvrir le moyen de transport le plus vulgaire qui soit, celui qu'utilise la majorité des Français sans transport en commun ou presque : oui, j'ose le dire...la voiture.

    Et elle vient de découvrir le Coyote sur son mobile.

    Quelle révélation !

    Et malgré sa courte expérience, elle nous explique comment s'en servir, tout en n'oubliant pas, au passage, de nous donner quelques leçons (tous les Parisiens sont membres de la secte Perrichon et puis c'est une Parisienne quand même)

    Alors du côté provincial, je me permets de vous renvoyer l'avis suivant : non, les avertisseurs de radar ne sont pas utilisés pour pouvoir dépasser les vitesses limites (on s'en fout), mais pour avoir la paix quand on se déplace, pour cesser de se sentir harcelés, exposés...au contraire on se sent protégés, quelque chose veille sur nous en permanence et nous indique où se trouve l'ennemi.

    Car c'est bien d'un ennemi qu'il s'agit : avec ses mercenaires cachés en embuscade, bottés, harnachés, armés, uniformisés, hautains, guerriers, il peut vous guetter partout.
    Avec le Coyote, on rétablit un peu d'équilibre dans ce jeu.

    Eh, oui, c'est cela la réalité quotidienne absurde de trop de Français.

    Mais vous n'habitez peut-être pas Paris, après tout ?

    RépondreSupprimer
  26. Car c'est bien d'un ennemi qu'il s'agit : avec ses mercenaires cachés en embuscade, bottés, harnachés, armés, uniformisés, hautains, guerriers, il peut vous guetter partout.
    Avec le Coyote, on rétablit un peu d'équilibre dans ce jeu.




    Enfin des paroles pleines de bons sens.."ENNEMIS" le mot est plus que juste...!!!
    Et que fait on à l'ennemi...???

    RépondreSupprimer
  27. @Jean Aymar (quel subtilité, dans le pseudo, on dirait du Roucas)
    Pour votre gouverne, je suis une provinciale, du fin fond de la Savoie puis de la Franche-Comté, j'ai mon permis depuis 15 ans, je me sers de ma voiture tous les jours depuis (ben oui, à la campagne, on est obligé), sur le parcours que j'emprunte pour le boulot, il y a un radar fixe et souvent des radars mobiles. J'ai mes 12 points depuis toujours et je n'ai eu qu'une seule contravention pour stationnement interdit le jour de mon bac d'anglais (ça marque).

    Comme quoi, c'est possible de conduire à peu près correctement sans avoir trop à faire à l'ennemi. Il faut un peu de chance aussi. Mais il faut surtout respecter scrupuleusement la loi. Avec ou sans bidule sur son portable...

    Vous me faites penser à mes élèves : ils font des conneries puis ils viennent se plaindre quand ils ramassent des punitions.

    Et là, en gros beauf, vous allez répondre : "Ah ! Elle est prof, voilà, ça explique tout..."

    @Anonyme de 10:00 : des ennemis de la vitesse...

    RépondreSupprimer
  28. @Jean Aymar : moi je suis Parigot (intra-muros, mais Parigot intra-muros c'est un pléonasme !). Mais je ne suis pas membre de la secte Perrichon. Ah ça non, jamais !!! ;-)

    RépondreSupprimer
  29. Je me disais aussi pourquoi un ton si certain dans vos réponses....

    RépondreSupprimer
  30. Il ne faut pas mélanger, comme dans cet article:

    -la lutte contre le nombre d’accidents, dont les causes sont très variées et impliquent donc de très nombreuses et différentes mesures,

    -et la lutte contre le nombre de victimes: quelles que soient la cause et le type d’un accident, il fera d’autant plus de victimes qu’il s’est produit à une vitesse plus élevée.

    La limitation des vitesses n’influence que très peu le nombre d’accidents, mais elle a un effet spectaculaire sur le nombre de victimes, et c’est son seul objectif.

    Le but de la répression est de modifier les comportements; il n’y aura plus de “racket” lorsqu’on trouvera normal de respecter les vitesses autorisées.

    Quant aux députés qui s'élèvent contre l'interdiction des dépisteurs de radars, ils se font tout simplement les avocats du droit sacré à ne pas respecter les lois qu'ils ont votées.

    RépondreSupprimer
  31. Si on veut aller dans le sens de la prévention des accidents dans les zones dangereuses, pourquoi ne pas envisager qu'un jour, un système soit intégré dans les véhicules, peut-être dérivé des ces engins.

    Qui fait Beep quand on approche d'une zone délicate, pour confirmer que le panneau de limitation planté là est bien utile(sensé) et non pour décorer.

    Une sorte d'aide à la conduite.

    (Par contre, il ne ferait pas Beep quand y a un radar, ce ne serait pas son but)

    RépondreSupprimer
  32. La limitation de vitesse, c'est la loi, il faut la respecter.
    Toutefois, le ministère de l'intérieur et/ou la Prévention Routière prouveraient leur honnêteté en mettant à disposition gratuitement les fichiers numériques des limitations de vitesse en France (pour les GPS).
    Ce faisant, ils feraient quelque chose de tangible pour la sécurité et seraient moins accusés d'organiser notre rançonnage au bord des routes.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.