16 août 2012

Chronique américaine...5/...

Pour continuer un peu avec le même thème qu'hier, et celui qui a déchaîné le monde des médias, j'ai assisté, à Los Angeles à une scène étonnante pour des yeux européens : à un carrefour, devant un restaurant de spécialités de poulet, il y avait une petite manifestation : à peine une dizaine de personnes.

Des gens brandissaient la Bible et d'autres, des drapeaux du mouvement homosexuel. Le mélange surprenant n'avait pas l'air explosif : nous sommes passés deux fois à cet endroit, à plusieurs heures d'écart et les manifestants étaient toujours là, côte à côte, mais contradictoires.

La Bible vs le gay flag ! Surprenant !


En lisant la presse, quelques jours plus tard, j'ai compris qu'il s'agissait d'une polémique allumée par la patronne de la chaîne de restaurant Chick-fil-A : cette dame, très conservatrice, s'était exprimée, dans un journal chrétien, sur la famille traditionnelle, en s'opposant au mariage pour tous.

La polémique s'est amplifiée, tellement que des maires de grandes villes telles que Boston, Chicago et San Francisco ont décidé de lancer un boycott contre l'enseigne. Des mouvements pro et anti se sont créés et des manifestations devant les restaurants ont commencé. Même le Figaro en a parlé.



Tout ça pour dire que la liberté d'expression n'a rien à voir, ici et là-bas : il est certain qu'en France, ces braves manifestants en seraient venus aux mains !

Mais aux Etats-Unis, la politique, c'est plutôt : laissez dire !

En Alabama, par exemple, on laisse dire aux créationnistes que tout a commencé avec la Bible, il y a quelques milliers d'années. Dans le même temps, tout le monde reconnaît qu'il a fallu plusieurs millions d'années au Colorado pour creuser le Grand Canyon. Que la raison l'emporte et "God bless you all !"

CC


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. C'est pas une dame, c'est un monsieur. Dan Cathy, patron de Chick-Fil-A, effectivement très conservateur et tendance Tea Party.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! J'ai lu Cathy, j'ai pensé à une dame, bêtement...Merci de la précision...

      Supprimer
  2. A laisser dire, le mouvement s’essouffle et hop, on fait comme si rien n'était arrivé. De nos jours quand y'a une grève (aux USA), on s'en rend même plus compte...

    RépondreSupprimer
  3. Fais moi penser à te faire un gros bisous pour tes chroniques US, un vrai bonheur!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.