18 août 2011

Fiction estivale - Changement de décor (5)


Chapitre 5

Tim et John s’étaient finalement assis à la terrasse d’un café pour établir le constat. Tim serait en retard, peut-être même qu’il ne pourrait pas aller au boulot ce matin-là, mais tant pis. Il savait bien que ce serait grave : en plein mois d’août, il était seul à l’agence et s’il n’ouvrait pas, personne ne le ferait à sa place. Il allait se faire taper sur les doigts, sévère.

Il expliqua cela à John. Il expliqua que sa position de CDD était tellement fragile qu’il risquait de se faire virer, pour un coup pareil. Mais de toute façon, il n’avait guère le choix. Pourtant, il était un bon employé. Ponctuel, sérieux : il connaissait son boulot mieux que personne. Malgré sa précarité, il s’accrochait, il faisait même du zèle. Qui sait ? Un jour où l’autre, on l’embaucherait peut-être en CDI. Dans le fond, il savait bien que ça n’arriverait jamais. Mais il continuait d’y croire, et à chaque fin de CDD, lorsqu’il ne savait même pas s’il y en aurait un prochain, il se prenait à espérer comme un insensé.

John écouta, sidéré. Il balbutia : « Vous avez fait des études ? Non, parce que les études, ça aide...»

Bien sûr que Tim avait fait des études. Ses parents s’étaient même saignés pour ça et lui, avait passé tous les étés de sa jeunesse à faire la plonge chez MacDo. Bac +5 : bac, BTS, IUT. Il avait le niveau d’ingénieur en informatique et technique de vente. Il avait fait des stages partout.

John balbutia encore : « De mon temps, c’était pas comme ça...Moi, par exemple, pour mon premier job, j’ai passé une annonce dans le journal local et j’ai eu 35 lettres d’embauche en retour. Je n’avais qu’un bac. Mais c'est la crise, pour les jeunes...»

Eh oui, Papy, pensa Tim, tu as mangé le pain blanc de 4 générations...

« - Et maintenant, vous bossez dans quoi ? osa le jeune homme.

- Oh, moi, je ne...enfin...je gère des immeubles...
- Vous êtes gérant d’un syndic ?
- Non, non....j’ai des immeubles et je loue les appartements...
- Ah ! Vous êtes rentier, quoi...»

La discussion aurait pu s’arrêter là, tant ces deux protagonistes vivaient dans des mondes parallèles....Mais le portable de John sonna.

(à suivre)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.