6 mai 2012

La fête ! Puis au boulot !

Sans tomber dans le triomphalisme imbécile, ce soir, je suis contente de la victoire du PS. Je suis contente de n'avoir plus à subir le sarkozysme, cette non pensée, cette non culture, ce rien qui nous a dirigés pendant 5 ans. Ou 10 ans, même.

Pendant les deux tours, j'ai eu la chance de suivre de près le sénateur maire de ma commune, Martial Bourquin. Merci à lui, de s'être un peu ouvert à moi, durant ces moments importants. Ce que j'ai pu constater dans ces moments, c'est l'engagement politique réel d'un homme politique. A ceux qui doutent parfois de la sincérité des engagements, je peux témoigner que certains sont réellement à l'écoute et soucieux des citoyens : c'est un maire de gauche, qui travaille au quotidien sur le terrain, qui tente de mettre en application la devise française "Liberté, Egalité, Fraternité" et qui était choqué par le score élevé du Front National, il y a 15 jours, le prenant comme un échec personnel. Aujourd'hui, le cœur était à la fête, mais avec toujours le sens du devoir. Cela donne envie de croire un peu en la politique et aux hommes qui la font. Espérons que Hollande soit fait du même bois !

Aujourd'hui, c'est la victoire. Donc, on est content et on se réjouit. Dès demain, par contre, on espère une mise au travail, une vraie impulsion nouvelle pour la France : on espère par exemple que Hollande ne prendra pas le large sur un yacht de luxe. Il y a une crise et il faut que quelqu'un s'en occupe sérieusement.

Hollande a pris 60 engagements : nous essayerons de suivre la mise en place de chacun d'eux.

En attendant, champagne !

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. Réponses
    1. D'ailleurs, il faudra quand même qu'on fête ça ensemble ! :)

      Supprimer
  2. Bonheur hier soir de voir la gauche revenir à la tête de l'Etat. Bonheur de pouvoir vivre ce moment-là, parce que dans les années 80, j'étais un poil jeune pour me rendre compte (voire même inexistante en 81 !).
    Comme tu le dis, j'espère aussi qu'Hollande ne fera pas d'erreurs "éthiques" et qu'il comblera nos espoirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Moi aussi ! En 1981, j'avais trois ans ! Maintenant, soyons vigilants et surtout tentons de donner une majorité aux législatives pour que la gauche puisse bien faire son boulot...

      :)

      Supprimer
  3. Lundi 7 mai 2012 :

    Législatives : un député UMP veut un "rapprochement" avec le FN.

    Cela n'aura guère traîné. Au lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, Jean-Paul Garraud, député UMP de la Gironde et membre de la Droite populaire, a été le premier lundi à poser publiquement la question du « rapprochement » avec le Front national, en se demandant s'il fallait devenir « pragmatique » ou rester « dans les blocages idéologiques ».

    « De nombreuses questions se posent qu'il va falloir trancher rapidement et qui tournent autour de la recomposition de la droite », écrit Jean-Paul Garraud, membre de l'aile droite de l'UMP, dans un texte intitulé "La défaite de Nicolas Sarkozy : analyse d'un scrutin", rendu public lundi.

    « Une majorité des électeurs de l'UMP et des électeurs du FN veulent un rapprochement. Qu'est-ce qui est le plus important pour la France ? Cette question, seule, doit nous guider. On devient pragmatique ou on reste dans les blocages idéologiques ? », demande-t-il, en indiquant que la Droite populaire « a un rôle important à jouer ».

    Selon Jean-Paul Garraud, « le pays est majoritairement à droite » mais « il existe un risque majeur de voir cependant tous les pouvoirs entre les mains de la gauche à la faveur de triangulaires mortifères pour la droite lors des prochaines législatives ».

    « Qu'on le veuille ou non, la dynamique est sur le FN depuis 2002 » et « aujourd'hui, il représente près de 20% de l'électorat, sans aucune représentation nationale », poursuit le secrétaire national de l'UMP à la Justice.

    Enfin, « la gauche n'a aucune leçon de morale à nous donner, elle qui, sans état d'âme, s'allie avec des extrémistes révolutionnaires patentés », déclare le député.

    http://www.francesoir.fr/actualite/politique/legislatives-un-depute-ump-veut-un-rapprochement-avec-le-fn-221791.html

    RépondreSupprimer
  4. On me demande pourquoi je me suis présenté à la magistrature suprême, comme quelqu'un de normal?
    C'est peut être moral mais ce n'est pas normal
    Ce n'est pas normal d'être normal... et ce verdict est loin d'être banal!
    Normal ! Puisque que je réclame votre aval!
    Après tout, la norme, ce n'est peut-être pas si mal?
    Hallal ou pas hallal... attention : tous ceux qui se posent la question finiront par avoir les mains sales.
    En vérité, je n'ai jamais prétendu être un candidat "hors norme", parce que j'ai souffert d'avoir été énorme.
    Maigrir c'est la norme n'est-ce pas ? A fond la forme.

    Je suis normal... complètement normal...résolument normal.
    Un homme semblable à tous les hommes... qui les vaut tous et que vaut n'importe qui... comme disait l'autre abruti!
    Oui français, vous m'avez bien compris...
    Je ne suis pas exceptionnel et je n'ai rien d'exceptionnel.
    Je suis l'être le plus remplaçable des êtres... comme toi, comme lui, comme vous.
    Je cherche ma voix. Ce n'est donc pas à moi, mais à vous de m'indiquer le chemin le plus court jusqu'à l'Élysée...
    Et pourquoi le feriez-vous le 6 mai ?
    Parce que je suis comme vous : j'en ai assez d'être à genoux... j'ai envie de me relever... de me mettre debout.
    Et de crier à la terre entière : la France c'est nous!

    Drôle d'histoire mais nous ferons tout pour qu'elle ne devienne pas une histoire drôle!

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/04/rigoletto/

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.