4 septembre 2013

Histoire...

C'est en jour de rentrée, ou presque, qu'on apprend que les programmes d'histoire de la classe de troisième sont considérablement allégés pour l'année qui vient. 

Évidemment, puisqu'on considère que les professeurs ne travaillent pas pendant leurs vacances et qu'ils improvisent gaiement leurs cours quand ils sont devant les élèves, cela n'a pas d'importance.

Évidemment, l'intérêt de l'élève, dont on nous rebat les oreilles à longueur de débat sur les rythmes scolaires et dès qu'on parle d'éducation, passe un peu à la trappe : tant pis si les élèves de troisième n'ont pas fait le bon programme. Le jour du brevet, ils se débrouilleront.

En tout cas, aujourd'hui, notre président a illustré joliment le programme en question, en se rendant à Oradour-sur-Glane avec le président allemand. Ce lieu de massacres et d'horreur est aujourd'hui un symbole de paix et de réunification. En même temps, à l'assemblée, on s'interrogeait sur le bienfondé d'aller faire une guerre ailleurs. Tout cela se bouscule et s'entrechoque. Notre monde est fou.

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 commentaires:

  1. Didier Goux étant en arrêt, je le remplace. Ce n'est pas Ouradour mais Oradour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus, et contrairement à ce qu'un vain peuple croit, abruti par des années d'Éduc' Nat', c'est Oradour-sur-Glands (et non sur Glane), petit village du Limousin où fut tourné le célèbre film de Jean-René Malraux : Les Chênes qu'on abat.

      Supprimer
    2. Contente de vous voir en forme ! Ménagez-vous !

      Supprimer
  2. Oui j'ai été "choquée" qu'au moment où on part-en-guerre (je ne dicute pas des raisons) on célèbre la paix, célébration dans un lieu de massacre et de douleur..ce qui fait un double étonnement
    personne n'a fait un rapprochement, il me semble.
    On est dans l'obscénité (et l'indignité inconsciente) la plus totale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les oreilles c'est fait pour entendre, pas uniquement pour porter des lunettes de soleil
      alors réécoutez sur internet ce que Hollande a dit

      Supprimer
    2. J'avoue qu'entre "Si vis pacem, para bellum" et "Bombing for peace is like fucking for virginity", mon coeur balance aussi...

      Supprimer
  3. Défendre les droits de l'Homme chaque fois qu'ils sont violes pres de chez nous ou loin d'ici, jolie promesse.

    On bombarde Pekin demain, donc?

    Ah non, c'est vrai. Exporter la démocratie et les droits de l'homme, c'est seulement dans les pays faibles, avec du pétrole et qui ne produisent pas nos t-shirts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut-il s'habituer définitivement au cynisme du monde dans lequel on vit ?

      Supprimer
    2. Sans doute, dans la mesure ou il est la pour durer. Malheureusement.

      Supprimer
  4. S'il fallait bombarder les cyniques et les assassins, il faudrait peut-être commencer par l'Élysée un mercredi matin, non ? (parce que c'est le plus près)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les mélenchiens ont du mal à sortir de leur rôle de roquet

      Supprimer
    2. dekitukoz ? pour ma part je ne suis pas au PG.....

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. u contraire. La com sur Oradour tombe pile au bon moment pour redorer le blason du président, la grandeur de la France, la défense des opprimés... Flagrant au JT. Les sujets s'articulent à merveille.

    C'est dommage que l'on ne dispose pas de la technologie pour tirer une balle dans la tête de Bachar sans faire une éclaboussure autour. Ah mais attend... On l'a.

    Alors pourquoi tout ce ramdam et l'urgence soudaine d'intervenir ? (Parce le conflit en Syrie a commencé la semaine dernière, avant tout allait bien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pourquoi...pourquoi se priver d'une belle séquence médiatique sur fond de guerre et paix...
      :)

      Supprimer
  7. Chère Cycee,
    Plus je te connais et plus j'adore ton blog et ton esprit. Tu m'as montré qu'une famille homoparentale pouvait faire des enfants aussi épanouis que d'autres. Tu m'étonne toujours par ton esprit,ton recul et la justesse de tes analyses.en fait, je dois t'avouer en tout bien tout honneur, toute l'affection que tu suscite en moi et surtout,en étant sérieuse, le respect que j'ai pour toi,car nous sommes toutes deux en couple et d'une orientation différente. Ceci,afin de mettre un peu d'humour...il en faut aussi, surtout dans ces périodes.
    pour l'enseignement de l'histoire qui est devenu un parent pauvre de l' enseignement, je te comprends...mais quand je vois que mes enfants tirent leurs connaissances de ce qu' ils ont appris à la maison...je ne comprends pas où ça a pêché...au primaire ou avec trop de choses au programme???
    tu as raison de faire ce parallèle avec Oradour et toutes les guerres qui ont leurs innocents sacrifiés...j'ai de plus en plus l'impression de relire des écrits datant de 1914 dans les pages web et je m'interroge...la SDN et l'ONU,se rappelle-t-on de esprit qui a été à la source de ces institutions censées établir la paix et non légitimer la guerre? Et on dit que l'Histoire n'est pas si importante...merci encore pour ton blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « quand je vois que mes enfants tirent leurs connaissances de ce qu' ils ont appris à la maison... »

      En effet, ça fout les chocottes ! Voire une “venette biblique”, comme disait Flaubert.

      Supprimer
    2. @Rosa : je suis confuse devant tant de compliments...
      :)
      La SDN n'est pas forcément le meilleur exemple à évoquer en ce moment...Mais on peut en effet penser que l'ONU n'est pas loin d'être la SDN...

      @Didier : soyez gentil comme Rosa, c'est meilleur à la santé !

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.