8 avril 2012

L'importance du talent d'orateur

De plus en plus de gens sont convaincus, dans mon entourage proche, par Mélenchon. Il est séduisant, bien sûr. Il parle bien, il est talentueux : on le voit sur toute les chaînes présenter son bout de papier griffonné, avant ses discours presque improvisés. Cela change des longs discours ânonnés par les autres candidats, d'autant que souvent, ils ne les ont pas écrits.

Il y a quelques mois, durant la campagne des primaires socialistes, j'avais vu Hollande en meeting. Je l'avais trouvé mauvais. A cette époque-là, il était affalé sur son pupitre et débitait des petites blagues à la manière d'un comédien de stand-up. Depuis, il a bien changé de style : il braille. Je crois savoir qu'il écrit une grande part de ses discours, c'est déjà un bon point. Mais la façon de les dire, c'est important. 

Certes, pour tenir en haleine, pour soulever une foule, il faut être énergique, il faut forcer la voix, il faut garder son auditoire éveillé. Mais dans les extraits qui passent à la télé, on a toujours l'impression que François Hollande est à deux doigts de se faire exploser les cordes vocales et qu'il est entrain d'engueuler quelqu'un. Même quand il parle d'amour et de fraternité...

C'est un peu dommage. Peut-être n'est-ce qu'une impression et que je serais agréablement surprise mardi soir, quand je l'écouterai à Besançon, où il sera en meeting.

Mais le cas Mélenchon nous confirme que le talent de l'orateur est toujours très important en politique...Et c'est un talent qui se travaille !

CC
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il y a la forme, il y a le fond...
      Mais nous sommes main dans la main pour faire gagner la gauche, n'est-ce pas ? Et surtout pour virer Sarkozy, non ?

      Supprimer
  2. J'ai entendu un court extrait de discours batave, hier soir au journal, et je me suis faite la même réflexion que vous, tiens : on dirait d'un roquet en train d'aboyer derrière sa clôture quand passent les promeneurs du dimanche.

    Quant à trouver “séduisant” le stalinien à dents jaunes, là, j'ai plus de mal à vous suivre. Mais il est vrai que c'est une question de foi, à ce niveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je parle plus de la forme que du fond, dans ce billet. Vous n'avez pas beaucoup écouté Mélenchon, bien sûr, mais je vous assure que devant une foule et un micro, il se défend...

      Et question dents jaunes, Marine Le Pen qui fume comme un pompier n'a rien à lui envier...

      Supprimer
  3. Ne pas reconnaître que Mélenchon contrairement aux autres à un programme, il faut avoir du savon de "marseille " dans les yeux; Quand à l'argument des dents jaunes, c'est un peu court jeune homme. faire de la politique à la couleurs des dents ou du slip, je vous le laisse!
    Peut être faut il se faire à l'idée que le Front de gauche est une force qui compte! faites comme nous soyez patient et tolérant !
    nous on continue, à essayer de convaincre c'est aussi ça la politique!
    faire rêver ne suffit pas, il faut aussi des idées transformatrice; Il n' y a pas que la capitalisme ; Vote front de gauche et élisez des députés ! a nbientôt dans les urnes Coco

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'expression "stalinien à dents jaunes" n'était pas un "argument", mais un simple petit gag en passant (comme on parle d'une "baleine à bosse", si vous voulez). Et je rappelle tout de même que cela fait déjà 5 ans que la blogosphère de gauche traite Sarkozy de nabot. Donc : camembert !

      Mélenchon a un programme, dites-vous ? La belle affaire ! Marine Le Pen aussi, et Nathalie Artaud itou. Déballer un programme quand on sait que les électeurs ne vous laisseront aucune chance de l'appliquer, c'est à la portée du premier venu ou presque.

      Et je ne crois pas que le Front de gauche soit une force qui compte : c'est un conglomérat circonstanciel qui va se fragmenter dès que l'élection présidentielle sera passée. À la rigueur après les législatives mais j'en doute.

      Enfin, je vous donne rendez-vous le 22 avril au soir : je prends les paris que votre candidat n'atteindra pas les 10 %.

      Supprimer
    2. Ne vous en faites pas, Coco, Didier s'imagine que les chars russes vont débarquer...

      Supprimer
  4. Je suis assez déçue aussi par les "qualités tribunitiennes" de Hollande que je voyais belles après tout ce que j'ai pu lire de la part des médias.
    Comme toi je jugerai quand j'irai l'écouter en meeting.
    Mais franchement je ne le trouve pas terrible à la TV.
    Et puis il continue, encore et toujours, à singer Mitterrand, qui est-il donc vraiment ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais ce n'est quand même pas un concours de foire, non ?

      Supprimer
    2. Ce n'est pas un concours de foire, mais ça compte, cela fait partie des choses décisives, même : la personnalité du candidat, son charisme, son éloquence...C'est un type qui va représenter la France : autant qu'il le fasse bien...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.